Partagez | 
 

 Quand le sort s'acharne ( Ares )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



million eyes
› pseudo : Licorne
› © : AVATAR by uc - GIF tumblr
› pintes : 50
› âge : 27ans
› lettres : 18
› emploi, études : sans emploi actuellement
› statut : célibataire, songe à adopter quelques chats
› quartier : uc
› cheese :
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Quand le sort s'acharne ( Ares )   Jeu 15 Juin - 20:46


Ares & Charly

Quand le sort s'acharne


Journée de merde quand tu nous tient tu ne lâches pas l’affaire, j’étais assez de mauvaise humeur ce matin, comme à peu près tous les matins depuis un an, mais aujourd’hui c’était la cerise sur le gâteau. Mon réveil n’avait pas sonné du coup, j’avais du me préparer en catastrophe pour mon rendez-vous avec mon nouveau cardiologue. J’eus à peine le temps de prendre une douche me coiffé et à peu près m’habiller que j’étais déjà presque en retard et j’allais l’être encore plus ne connaissant pas cette ville. Je n’avais même pas pris ma première dose de café que j’étais dans le taxi, le trajet paru durer une éternité, une fois sur les lieux du rendez-vous, je montais l'escalier deux à deux, pourtant ma déjà mauvaise humeur allait empirer.  « Nous sommes désolé de ne pas vous avoir prévenu, mais le docteur a eu un empêchement et ne sera pas disponible aujourd’hui, on peut vous donner un nouveau rendez-vous pour dans dix jours, cela vous convient? » . Elle était vraiment sérieuse celle-là, est-ce que ma main dans sa si jolie petite figure lui conviendrait, ce n’est pas comme si j’avais rendez-vous pour une manucure, non c’était juste un problème cardiaque, rien de grave. Je pris donc mon visage le plus content possible en forçant bien sûr mes lèvres pour que ces dernières forment un sourire et non pas une grimace avant de lui répondre «  Oui, c’est parfait pour moi, aurevoir. » Je pris soin de ne pas calquer la porte, je ne vais pas toute de suite faire voir que j’ai un caractère pourri, il faut déjà qu’il me donne mon traitement, après je pourrais être chiante.

J’étais sur les nerfs, j’avais besoin d’un café et très vite sinon je pense que je serais capable de commettre un meurtre et cela serait dommage surtout que je n’ai pas encore eu le temps de visiter la ville, une fois cela fait, je pourrais y repenser. Je sortis donc mon téléphone de la poche de mon jean, pour vérifier où se trouvait le café le plus proche, j’avais de la chance, il n’était vraiment pas loin, un rayon de soleil dans cette journée grise. L’envie de caféine était si pressante que j’y allais presque en courant, mais bon il fallait que je me ménage si je tombais dans les pommes sans avoir bu mon breuvage, je crois que je m’assassinais moi-même.  Je ne mis pas longtemps pour arriver au bar, le seul problème était le monde qui faisait la queue. Je pris donc mon mal en patience, et décidais d’appeler mon nouveau fournisseur internet qui ne voulait pas me donner Internet, j’eus juste le temps de leur dire de mettre leur connexion Internet dans un endroit qui ne voyait pas trop souvent le jour où je tenais mon précieux café dans les mains. Je l’avais en main, prête à le déguster dans le taxi, mais le destin en avait décidé autrement, je sentis un choc puis une chaleur intense m’envahir, non non ce n’était pas le coup de foudre, mais plutôt mon café sur mon tee-shirt « eh merde je n’arriverais pas à boire un seul café aujourd’hui ou quoi? » .
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar



million eyes
› pseudo : kolvina
› © : matthew daddario, ilyria
› pintes : 109
› âge : vingt-huit ans
› lettres : 62
› emploi, études : pompier
› statut : célibataire
› quartier : west side
› cheese :

› si un jour
› anglais: pas possible !
› disponibilités: 4/5
› toi et moi:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Quand le sort s'acharne ( Ares )   Sam 17 Juin - 21:52


quand le sort s'acharne

charly + ares
Enfin une petite pause, ça avait vraiment été l'horreur aujourd'hui au boulot, une journée bien chargée comme ça arrivait parfois alors j'estimais avoir droit à quelque chose de spécial. La caserne avait sa propre machine à café mais il était généralement imbuvable alors je préférais marcher un peu et aller au café du coin afin d'avoir quelque chose de plus appréciable. J'avais en tête un bon café noir pour me donner de l'énergie afin de continuer la journée qui allait sûrement être bien occupée, comme souvent en ce moment. J'avais encore des millions de choses à faire avant la fin de la journée en plus alors je devais prendre mon café rapidement sauf que j'étais si pressé que ce qui devait arriver arriva... Alors que j'entrais dans le café, je rentrais en collision avec quelqu'un qui avait un café dans la main. Personnellement, je n'ai pas été touché et je m'estimais vraiment chanceux que ça soit le cas sauf que la personne en face de moi n'avait pas eu la même chance, elle était recouverte de café. En plus, il s'agissait d'une jeune femme et elle râlait. Bon, toutes les femmes râlaient évidemment alors ce n'était pas une surprise. Si un jour il rencontrait une femme qui ne râlait pas, il l'épouserait sur le champ. Ou pas. Ça pouvait vite être un cauchemar une femme qui ne râlait pas puisque ça voulait dire qu'elle gardait tout au fond d'elle et qu'à un moment tout sortait d'un coup. Ça me rappelait un rêve que j'avais fait il y a quelques jours. J'ai rêvé qu'il y avait des scorpions qui voulaient me piquer. En plus, y en avait un qui était mi-ours, mi scorpion et re mi-ours derrière ! Je me sentais malgré tout assez mal pour le haut de la jeune femme puisque c'était quand même ma faute tout ça. « Je suis vraiment désolé, ce n'était pas trop chaud ? » Autant savoir si elle s'était brûlée la peau. Ça serait bien le comble pour un pompier de brûler quelqu'un... Sa manière de parler ne laissait présager rien de bien bon alors je m'attendais au pire, il y avait certaines personnes qui n'étaient pas aimables après tout, ces personnes étaient vraiment des cauchemars. C'était un peu comme manger une compote, elle pouvait soit être douce soit être acide. En parlant de compote, j'avais appris un dicton récemment qui disait qu'il ne faut pas respirer la compote, ça fait tousser, ce qui n'était pas complètement faux même si ce n'était pas le dicton le plus utile qui soit. « Vous habitez loin ? » Elle avait vraisemblablement besoin de se changer, ce n'était pas bon de se promener avec son haut de trempé, surtout par du café, c'était gênant mais si elle habitait loin, je pourrais toujours l'amener à la caserne et lui prêter un de mes t-shirt pour la dépanner, j'en avais toujours plusieurs là bas au cas où, ça pouvait toujours servir. Un coup d'oeil à ma droite et je voyais une petite fille avec un livre, elle semblait avoir du mal, sûrement qu'elle essayait de lire ce qui était sous ses yeux et à son âge elle ne savait peut être pas encore lire. Je la plaignais, ce n'était pas la chose la plus simple au monde. Moi j'ai appris à lire, ben je souhaite ça à personne, pas même à mes pires ennemis.
©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le sort s'acharne ( Ares )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand le sort s'acharne...
» A Quand la version 4.0
» Quand la faim s'acharne sur votre ventre [Killian et Leia]
» Quand Vegas sort de son pré
» Quand le destin s'acharne contre moi ... || Solo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MILLION EYES :: We love Galway :: East side :: Bar-