Partagez | 
 

 Light of my life, fire of my loins › 2/2 libre(s)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



million eyes
› pseudo : Garfinkel
› © : Avengedinchains (avatar)
› pintes : 228
› âge : 27 y.o
› lettres : 103
› emploi, études : Vendeuse en friperie
› statut : Célibataire
› cheese :

› si un jour
› anglais: seulement les dialogues.
› disponibilités: ça devient un peu compliqué là ;D
› toi et moi:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Light of my life, fire of my loins › 2/2 libre(s)   Mer 14 Juin - 10:05

Le bonheur en partant a dit qu'il reviendrait.
adoptez-les !
Delilah Dwyer | Sail away sweet sister♀

« C’est mon bébé » S’est exclamée Idilko, quelques minutes après la naissance de Delilah. Leurs parents venaient juste de se séparer et, tandis que leur mère déposait l’enfant entre ses bras, la nouvelle grande sœur se sentait investie d’une drôle de mission. Elle allait la protéger, elle allait protéger ce petit bout de chair qui venait juste d’entrer dans sa vie, et allait tout faire pour y arriver.
Ildiko a quasiment élevé Delilah durant leur enface. Maman bipolaire, papa baroudeur, leurs jeunes années n’en ont pour autant pas été malheureuses. Elles grandissaient au grand air, vie de bohème aux grés des absences d’un père et des envies d’une mère qui faisant tout pour leur cacher sa maladie. Joie simple, petit bonheur de la vie. Et soudainement, tout qui explose : leur mère qui tente de se suicider. Leur père obtient la garde et les deux gamines déménagent à Galway.
Alors qu’elles n’avaient toujours été que trois, Delilah se perd dans cette nouvelle existence quand Ildiko y trouve rapidement sa place. Nouvelle fratrie, famille recomposée, maman disparue, la jeune fille se mue dans une réserve et un silence qu’elle seule comprend et dont elle tait les raisons. Ildie ne tente pas de l’en sortir, trop occupée avec ses quatre nouveaux frères…elle la laisse à sa solitude. Elles n’ont pas d’adolescence, l’ainée ayant toujours été l’adulte, la cadette lutant entre son monde intérieur et l’extérieur. La fin du lycée sonne définitivement le glas de leur complicité et Delilah quitte Galway.
Cartes postales, sms oubliés, nouvelles furtives, pendant longtemps, elles n’existent que dans des recoins oubliés de leur mémoire ; Des années sans se voir. Et puis, sans crier gare la cadette qui revient. Surprise, colère, tristesse : Elle a la même maladie que leur mère.

idées d'avatars → Sophie Turner, Suki Waterhouse, Rosie Tupper, Freya Mavor, Lizzie Olsen, Kaya Scodelario, Willa Holland…faites-vous plaisir les beautés      


prénom nom | Goodbye, my almost lover ♂

Un gars rencontré dans un bar, l’ami d’un ami, elle ne savait plus trop…Peut être s’agissait-il même d’un parfait inconnu, quelle importance après-tout ? Il n’était pas rentré dans sa vie, c’était lui qui l’avait fait rentrer dans la sienne, la projetant aussi soudainement que leur rencontre dans son univers d’errance et de vagabondage. La vie sur les routes, elle connaissait, elle y avait passé son enfance. Il ne lui proposait donc rien de nouveau, juste de retenter le coup. Un mois, juste un mois et elle était libre de rentrer quand elle voudrait à Galway ; offre sans engagement tout comme leur relation : Elle a répondu sur un coup de tête. Elle l’aimait.
Les 30 jours se sont transformés en 300. 300 jours d’un temps suspendu et fragmenté entre les déjeunés sur le pouce, les motels, les nuits sur la banquette arrière et le monde qui semblait infini. En vérité, il est probable que son amour pour lui n’ait été motivé par la seule, et simple raison qu’il ne la connaissait pas. Mais Ildie était de celles qui pensaient qu’il n’y avait rien à expliquer, ni pourquoi on s’aimait, ni pourquoi on se quittait.

Ils ne se sont pas mariés mais elle est tombée enceinte ; simple accident. C’était trop tôt, trop subite ils n’en avaient pas moyen, ils n’en voulaient pas tout simplement. Sa grossesse n’a duré que quelques semaines. Et aussi subitement que leur histoire avait commencé, tout s’est arrêté, brutalement. Ils ont tenu le coup encore quelques mois, à travers des rires creux et des paroles vides de sens. Ce fut une période où Ildie pleura beaucoup et où lui-même se mura dans son silence. Ils n’attendaient rien l’un de l’autre alors, ils ne se sentaient pas obliger d’être présent l’un pour l’autre. Le 300ème jour de leur aventure, elle lui confia qu’elle voulait rentrer, que sa famille lui manquait. Sur la gare d’autoroute où il la déposa, ils se promirent de se revoir dès qu’il reviendrait à Galway. Ils ne se dirent pas « adieu » quand, chacun savait qu’il s’agissait d’un. Quoi que…    

idées d'avatars →Louis Garrel, Cillian Murphy, Iwan Rheon, Matt Smith, Charlie Hunnam, Aaron Taylor-Johnson, Rami Malek, Dane Deehan…Oui, la liste est longue mais c'est pour vous montrer que je suis ouverte aux propositions ! Faites-vous plaisir, j’ai le droit à mon p’tit veto, mais je suis pas compliquée    
Revenir en haut Aller en bas
 

Light of my life, fire of my loins › 2/2 libre(s)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» Editeur light libre
» 06. My life would suck without you (part II)
» Recherche open : Fire & Shadow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MILLION EYES :: La chaleur des corps :: Nous étions deux-